"TERRES du bas Adour"

Sommaire

 
Cette édition publiée au format A4 avec de très nombreuses illustrations en couleur, dans la suite logique de la mise en valeur du centre potier de Castandet et de la redécouverte de la céramique du Sud-Ouest, s’attache à celle réalisée en bas Adour, c’est à dire à Dax, Cagnotte et une dizaine d’autres communes. Dans ce secteur entre le XVIème siècle et le milieu du XXème siècle fut actif un centre potier, des tuileries et des faïenceries dont principalement celle de Saint-Vincent-de Xaintes (Dax). On y découvrira par communes, l’inventaire de sites de production identifiés, les familles et les artisans créateurs et enfin la production où domine la cruche de tête locale, le pega. Plusieurs potiers et décorateurs talentueux s’illustrèrent dans les ateliers landais. Mentionnons les Cazaux, dont sera issu le grand céramiste Edouard Cazaux qui n’oubliera jamais sa terre natale dont l’esprit souffle toujours dans l’atelier familial de Biarritz. Artiste-potier redécouvert, Jean-Baptiste Mothes de Saugnac-et-Cambran mais aussi le peintre en faïence Joseph Mauméjean à l’origine d’une dynastie de maîtres-verriers et le modeleur-décorateur Lachasseigne, qui formé à Dax, s’illustrera à Malicorne.
~◊~
AUTEURS: COSTES (A.), BELOT (Chr.)
~◊~
INTRODUCTION par Alain COSTES, président du GRECAM page 05
~◊~
APPROCHE DE L’ARTISANAT DE LA CÊRAMIQUE DU BAS ADOUR DE LA FIN DU MOYEN ÂGE AU XXè SIÈCLE page 09 à 80
  • ◊ Tuileries, poteries et faïenceries
  • ◊ Matières premières et techniques
  • ◊ Structures sociales
  • ◊ L’économie de la céramique
  • ◊ Les sites de production
  • ◊ Terres cuites, poteries et faïences
  • ◊ Sources
  • ◊ Bibliographie
~◊~
LE DIVERTISSEMENT DES POTS CASSÉS ou JEU DE LA TOUPIADE, page 83 à 93
~◊~